Fermer
cinéma

Réparer les vivants

9e150112db1d2a322402131da74783d30cef2410
Simon croque la vie comme tous les jeunes de son âge. Il part à l'aube pour surfer sur la côte normande avec ses amis... avant d'être victime d'un accident qui le laisse en état de mort cérébrale. Pour ses proches comme pour l'équipe soignante, commence alors un contre-la-montre. Car les organes de Simon peuvent contribuer à sauver bien des vies...

Puisant dans le roman de Maylis de Kerangal, Katell Quillévéré en livre une adaptation riche, qui embrasse tous les personnages de ce récit multiple pour évoquer un sujet sensible mais important : celui du don d'organes et de la greffe. De la victime à ses parents jusqu'à la receveuse et ses proches en passant par les médecins, le film n'oublie personne dans sa volonté d'être exhaustif sur le sujet. Loin pourtant d'un récit détaché, factuel et dépourvu de tout parti pris, la cinéaste fait le choix d'embrasser les nombreuses émotions véhiculées par un tel événement. Dès lors, difficile de prendre de la hauteur, le film reste au niveau de ses personnages abordant avec beaucoup (trop ?) de sentimentalisme un récit qui aurait mérité mieux. Difficile évidemment de rester froid devant ces tragédies quotidiennes et répétées, un sujet comme le don d'organe et la greffe méritait cependant mieux qu'un mélo parfois boursouflé.

 

Publié le 01/11/2016 Auteur : Guillaume B.

 

 

Film français de Katell Quillévéré

 

Avec Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Anne Dorval, Bouli Lanners, Kool Shen, Alice Taglioni.

 

Durée : 1h43

 

 

Sujet fort et acteurs doués ne suffisent pas toujours à faire un on film. Du roman de Maylis de Kerangal, Katell Quillévéré tire un film exagérément larmoyant et sensible, gâchant la pertinence et la force du propos.

 


Mots clés : adaptation drame